Qui sommes-nous ?

Historique de l'Église de Woluwe

Historique de l'Église adventiste de Woluwe

À Bruxelles il existait deux communautés adventistes depuis la fin du 19e siècle : une d'expression française et une autre d'expression flamande. En 1926, ces deux communautés s'installèrent dans un bâtiment appartenant anciennement à l' YMCA et situé rue Ernest Allard, près du Sablon. Cette situation, en plein centre historique de la ville, convenait très bien car les communications par les transports en commun étaient aisées. Fin des années soixante, la communauté d'expression française avait grandi suite aux efforts d'évangélisation de plusieurs prédicateurs de talent tels Charles WINANDI et Georges STEVENY entre d'autres. Le lieu de culte était devenu trop exigu et une solution rapide s'avérait indispensable. Le comité d'église étudia la situation et parmi les différentes propositions, celle de la construction d'un bâtiment neuf s'avéra la plus adéquate d'autant plus que des fonds nous étaient promis de la part de notre organisation mondiale : la Conférence Générale. Grâce à une offrande spéciale organisée dans le champ mondial, la Fédération belgo-luxembourgeoise fut à même de lancer le projet. Le pasteur Roger LENOIR, en charge alors de la communauté bruxelloise, se mit à la recherche d'un terrain propice à la construction d'un nouveau temple. Avec son comité d'église et après mûres réflexions et prières, c'est la commune de Woluwe Saint Lambert qui fut choisie. Un terrain appartenant à la dite commune était non seulement disponible mais aussi d'un prix très avantageux. Roger Lenoir mit tout son coeur, son énergie et son temps pour lancer le projet. Il faut dire, qu'ayant eu la charge de l'église de Genève quelques années auparavant, il avait été la cheville ouvrière de la reconstruction du temple de cette ville. Le trésorier de la Fédération, Roger MERCKX était bien entendu \"le pourvoyeur\" de fonds et \"superviseur\" des dépenses!

Plusieurs architectes et entreprises de constructions présentèrent leurs plans et leurs prix. Le choix de décider lequel conviendrait le mieux ne fut guère aisé. Finalement, après moult remaniements, les travaux purent commencer en septante trois pour se terminer mi-novembre 1975. Mais voilà qu'une mutation inattendue, obligea le pasteur Roger Lenoir, dès le 1er septembre 1975, à prendre en charge l'église de Liège. Ce qui ne lui permit pas de parachever l'oeuvre commencée sous sa houlette. De nombreux frères de l'église de Bruxelles se présentèrent pour mettre la main à la pâte car il s'agissait de peindre les murs, de placer la moquette, de vernir les bancs, de nettoyer les verrières, d'installer les fils électriques, de placer les lampes etc... Les bonnes volontés ne manquaient pas ni les compétences. Même des frères de Liège vinrent donner un coup de main : le regretté André WILZ en particulier.

Un problème délicat allait se poser : qui resteraient à Bruxelles-Centre et qui s'aventureraient à s'installer dans le nouveau temple de Woluwe. Le comité d'église se pencha longuement sur les modalités de \"partage\" de la communauté. Ce partage ne pouvait évidemment se faire que sur une base volontaire. Nous avons remis à chaque membre d'église un questionnaire sur lequel il pouvait exprimer sa volonté en toute liberté. C'est ainsi que sur près de 300 adultes baptisés de l'église mère, 43 (sans compter les enfants) décidèrent de fréquenter dorénavant le temple de Woluwe. C'était relativement peu, mais deux d'entre eux étaient des \"anciens d'église\" donc capables de diriger le nouveau groupe. Et c'est ainsi que le samedi 22 novembre 1975 le premier service religieux se déroula dans une atmosphère sereine et recueillie. Le thème de la prédication choisi était de circonstance : \"Défrichez-vous un champ nouveau\" extrait de livre du prophète Jérémie 4 : 3

L'ouverture du temple n'était pas sa dédicace officielle. Celle-ci aura lieu une année plus tard car de nombreux aménagements étaient encore à faire notamment les abords et les plantations. Raymond Liénard, un des \"anciens\" en fut la cheville ouvrière. Plus de douze mois furent nécessaires pour parachever complètement les abords de l'église.

La Dédicace officielle du Temple adventiste de Woluwe eut lieu le sabbat 27 novembre 1976 en présence du Président de la Division Sud européenne Edwin LUDESCHER, du Président de l'Union franco-belge Paul TIECHE et du Président de la Fédération belgo-luxembourgeoise Georges CAZAERCK. L'après-midi de cette journée mémorable fut consacrée à la partie académique en présence du Baron FALLON, Sénateur et Bourgmestre de Woluwe Saint Lambert ainsi que des représentants de l'Eglise Protestante Unie de Belgique, de la Ligue pour la Lecture de la Bible, de la Société Biblique Belge et des Doyens des églises catholiques de la Sainte Famille et de Saint Lambert. De nombreux télégrammes furent envoyés notamment de Monseigneur le Cardinal SUENENS et d'autres communautés chrétiennes.

Une nouvelle période commença alors pour l'église de Woluwe. Pendant près de vingt ans, la communauté va lentement s'agrandir et aux 43 membres adultes du début vont s'ajouter leurs enfants en âge d'être baptisés (car l'église adventiste ne pratique pas le baptême des enfants non matures) ainsi que des convertis et de chrétiens venant d'églises soeurs. Le temple est prévu pour accueillir 200 personnes. Fin des années 80 il n'est pas encore complet mais un événement dramatique va précipiter l'arrivée en masse de réfugiés du Rwanda après le génocide de 1994.

Actuellement près de 160 chrétiens sont présents au culte chaque semaine et nous ne comptons pas les très nombreux enfants. C'est dire qu'une solution devra tôt ou tard s'imposer pour pouvoir permettre des services religieux dans des conditions optimales.

Nous rendons gloire à Dieu d'avoir permis la construction de ce magnifique temple qui a fêté ses 30 années d'existence en 2005.